Le BIM obligatoire en France !

Le BIM obligatoire en France !

25 juin 2020 0 Par Bim-master

En 2014, la France a annoncé un projet de construction de 500 000 logements à l’horizon 2017 faisant appel à la technologie BIM, et a accordé un budget supplémentaire de 20 millions de dollars pour la transition numérique.

L’industrie de la construction française avance à grands pas dans la transition numérique pour le secteur du bâtiment. Toute la filière se mobilise pour mettre en œuvre le BIM comme méthode de travail normalisée.

La numérisation est un processus difficile, c’est pourquoi l’industrie a rassemblé de nombreux experts pour répondre aux enjeux.

PTNB : Les temps forts du BIM en France (2017)

L’initiative gouvernementale PTNB (Plan Transition Numérique dans le Bâtiment) met en avant le besoin d’une feuille de route décrivant la Stratégie française pour les actions de pré-normalisation et normalisation BIM appliquées au bâtiment. Cette action est stratégique pour défendre les intérêts de la filière construction française sur la scène européenne et internationale.

Le BIM est obligatoire en France depuis 2017. La feuille de route officielle française « Normalisation » a été rendue publique en avril 2017 dans le cadre du Plan Transition Numérique du Bâtiment. Elle vise notamment à améliorer la qualité des données échangées, réduire les délais, améliorer l’efficacité des processus de partage de données, réduire les erreurs/conflits, et réduire les coûts globaux des projets.

En France, le BIM devrait avoir un impact positif sur le plan économique, environnemental et social, améliorer la durabilité et protéger les petites et moyennes entreprises.

Objectif BIM 2022

Objectif BIM 2022 : Une démarche incitative non réglementaire avec l’engagement direct de la filière

L’association pour le développement du numérique dans la construction (ADN) aurait été choisie par le ministre de la Ville et du Logement pour mener à bien le plan Objectif BIM 2022 qui aura une durée d’action de quatre ans. Cette dernière remplacerait le PTNB qui a dirigé le projet pendant quatre ans de 2015 à 2018.

Le ministre de la Ville et du Logement a confié le plan BIM 2022 à Yves Laffoucrière. Le projet, qui s’articulera autour de deux axes : généraliser la maquette numérique et donner aux acteurs l’accès à ses outils pour travailler, sera doté d’une enveloppe de 10M €.

Ce plan 2022 veut :

  • souligner l’engagement volontaire de l’ensemble de toute la filière, pour la transition numérique
  • fixer comme objectif pour 2022, l’utilisation généralisée du BIM dans les nouvelles constructions

La plateforme publique KROQI

KROQI, la Plateforme numérique Bâtiment au service des TPE/PME de la construction. La Plateforme numérique Bâtiment, a été lancée à BIM World 2018 par Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

La plateforme vise plus particulièrement à :

  • faciliter l’accès des TPE/PME de la construction aux outils collaboratifs et au BIM
  • travailler dans un environnement numérique fiable
  • améliorer la gestion de la planification et des ressources
  • augmenter la réactivité et la productivité
  • Etc…

Le ministre de la Cohésion des Territoires et le Secrétaire d’État ont déclaré qu’en 2022, la transition vers le numérique concernera tout le secteur de la construction, en envisageant une révolution sans précédent pour le secteur. Leur devise étant : « Construire plus, mieux et moins cher » – pour construire plus, mieux, et moins cher.

Vous aimerez aussi: