BIM : Définition

La modélisation des informations du bâtiment (BIM) est bien plus qu’une technologie : c’est un processus de conception et de construction complexe qui aide les architectes à créer des bâtiments innovants du futur.

Le BIM pour Building Information Modeling est un processus de création et de gestion des informations sur un projet de construction tout au long de son cycle de vie. Dans le cadre de ce processus, une description numérique coordonnée de chaque aspect de l’actif bâti est développée, en utilisant un ensemble de technologies appropriées. Il est probable que cette description numérique inclue une combinaison de modèles 3D riches en informations et de données structurées associées telles que des informations sur le produit, l’exécution et le transfert.

Au niveau international, le processus BIM et les structures de données associées sont mieux définis dans les séries de normes ISO 19650 et 12006.

En France, le BIM correspond à la norme XP P07-150 avec pour dénomination ” Modélisation des Informations du Bâtiment “. La traduction ” Bâti Immobilier Modélisé “, qui respecte le sigle anglophone BIM, a le défaut de balayer l’aspect informationnel de ce processus.

bim-la-definition

L’Histoire du BIM en quelques dates

Le concept du BIM n’est pas attribué à une seule personne mais est une riche histoire d’innovation des États-Unis, de l’Europe centrale et du Nord et jusqu’au Japon. La naissance de la modélisation des données du bâtiment est tout d’abord liée aux débuts de l’informatique et plus précisément à la conception assistée par ordinateur (CAO) 

Au cours des années 1980, CATIA, Pro/Engineer, Unigraphics et I-DEA sont devenus les principaux logiciels de CAO. Tous sont de puissants systèmes logiciels de modélisation 3D avec leur cœur de métier sur la production industrielle.

C’est dans les années 90, que l’explosion du PC s’est produite et avec elle la montée en puissance d’un nouveau joueur.

La licence du noyau 3D ACIS a permis à Autodesk de publier en 1993 la version 13 d’AutoCAD. Pour la première fois, AutoCAD disposait de fonctions de modélisation solide 3D.

  • 1957 — Pronto, premier logiciel commercial de fabrication assistée par ordinateur (FAO), Dr Patrick J. Hanratty.
  • 1963 — Sketchpad, CAO doté d’une interface utilisateur graphique, MIT Lincoln Labs
  • 1975 — Système de Description du Bâtiment (BDS)
  • 1977 — Langage graphique pour un Design Interactif (GLIDE)
  • 1982 — 2D CAO
  • 1986 — Really Universal Computer-Aided Production System (RUCAPS)
  • 1987 — ArchiCAD
  • 1988 — Pro/ENGINEER
  • 1992 — Modélisation des Informations du Bâtiment comme désignation officielle
  • 1994 — miniCAD
  • 1995 — Format de fichier Industry Foundation Class (IFC)
  • 1997 — Equipe de travail d’ArchiCAD
  • 2000 — Revit
  • 2001 — NavisWorks
  • 2002 — Autodesk rachète Revit
  • 2007 — Autodesk rachète NavisWorks
  • 2008 — Parametricist Manifesto

Les technologies se sont perfectionnées pour permettre de faire évoluer la modélisation des données du bâtiment vers ce que nous connaissons aujourd’hui.

Bim-partager-les-informations

Comment fonctionne le BIM ?

La plupart des gens confondent le logiciel BIM avec AutoCAD, car la base fondamentale du BIM est un modèle CAO complet (2D ou 3D). Alors que les programmes de conception CAO sont souvent utilisés en conjonction avec les logiciels BIM, la distinction est.

Le BIM utilise des maquettes CAO comme support pour rassembler des informations à grande échelle sur un bâtiment. Enfin, e BIM rend les dessins CAO plus intelligents et plus dynamiques en associant les informations aux nombreux systèmes du bâtiment.

Le BIM fonctionne en appliquant des informations intelligentes aux aspects tangibles d’un bâtiment.

Alors qu’une conception CAO peut vous montrer la disposition d’un espace que vous avez l’intention de remodeler, le BIM vous indique quels murs sont porteurs, comment réacheminer l’électricité et de quels matériaux vous aurez besoin pour raccorder les conduits CVC dans l’espace.

La CAO est statique ; Le BIM est dynamique. Plus important encore, les informations BIM influencent les modifications apportées aux conceptions CAO.

Qui utilise la modélisation des données du bâtiment ?

L’industrie AEC utilise le BIM pour la visualisation 3D, la détection des conflits, l’analyse de faisabilité, l’examen de la constructibilité, le calcul des quantités et l’estimation des coûts, la 4D/la planification, l’analyse environnementale/LEED, la création de dessins d’atelier et la gestion des installations.

L’utilisation de la modélisation des données du bâtiment a le potentiel d’améliorer l’efficacité de la construction, la collaboration et le partage des connaissances.

L’utilisation de la modélisation des données du bâtiment tout au long d’un projet réduit les risques en favorisant l’efficacité, en minimisant les erreurs ou les interprétations erronées.

Toutes les plus grandes entreprises internationales de la construction utilisent le BIM :

  1. Hochtief Aktiengesellschaft
  2. China Communications Construction Group
  3. VINCI
  4. Consolidated Construction Group
  5. Bechtel Corporation
  6. Bouygues
  7. TechnipFMC
  8. Skanska AB

Les 4 niveaux du BIM

  • Niveau 0 : L’objectif principal est de générer des informations de production sous forme d’impressions papier ou électroniques. Il s’agit d’un niveau obsolète qui est rarement utilisé par les professionnels de l’industrie de nos jours;
  • Niveau 1 : Repose sur des outils informatiques dès la phase de conception, des objets sont utilisables, mais la communication n’est pas optimale et des erreurs géométriques peuvent survenir ;
  • Niveau 2 : Ce niveau favorise le travail collaboratif en donnant à chacun des intervenants son propre modèle CAO 3D. Le travail collaboratif est l’aspect distinctif de ce niveau ;
  • Niveau 3 : Souvent appelé « Open BIM », le champ d’application du niveau 3 n’a pas été complètement défini, bien qu’il promet une collaboration plus étroite entre toutes les parties prenantes via un modèle partagé stocké dans un référentiel central. Le concept de niveau 3 permet à tous les participants de travailler simultanément sur le même modèle, ce qui élimine le risque d’informations contradictoires.

Le top 5 des raisons d’utiliser la modélisation des données du bâtiment

  1. Le BIM améliore la collaboration d’équipe et l’efficacité du flux de travail
  2. Fournit une plate-forme stable pour les simulations informatiques et les modèles 3D
  3. Permet aux clients de s’engager dans des projets avant la construction
  4. Suit les bâtiments tout au long de leur vie
  5. Offre visibilité, collaboration et efficacité du flux de travail

Quels sont les logiciels dédiés au BIM ?

Selon le NBS National BIM Report 2017, les outils BIM les plus populaires sont :

  • Autodesk Revit (Architecture/Structure/MEP) 41 %
  • Graphisoft ArchiCAD 15%
  • Autodesk AutoCAD 14%
  • Autodesk AutoCAD LT 12%
  • Nemetscheck Vectorworks 9%
  • Autre 5%
  • Microstation Bentley 2%
  • Trimble Sketchup (anciennement Google Sketchup) 2%
  • Concepteur de bâtiments Bentley AECOsim 1%
  • Nemetscheck Allplan 0%

Quels sont les métiers du BIM ?

Nous avons listé ici les métiers les plus demandés pour faire carrière dans la modélisation des données du bâtiment ; plusieurs opportunités d’emploi sont disponibles avec le meilleur salaire.

Il y a beaucoup de questions dans l’esprit d’un nouvel entrant dans l’industrie, comme comment devenir un modélisateur BIM ? Diplôme de Bim Manager ? Pour les freshers, très peu d’emplois sont disponibles, car cela nécessite beaucoup d’expertise et de compétences techniques.

  • Technicien BIM (MEP) – Mécanique/Électrique/Plomberie
  • Revit BIM Modeler (Structural/ Architectural/ Électrique)
  • Gestionnaire BIM
  • Concepteur BIM
  • Coordinateur Bim – Civil 3d
  • Modélisateur Revit/ Bim (MEP)
  • Modélisateur BIM structurel – Tekla Béton/acier
  • Modeleur – BIM – Revit-Structures (RFI)
  • BIM-HVAC-MEP
  • Ingénieur structure BIM
  • Développeur logiciel BIM
  • Consultant BIM
  • Formateur BIM

Pour aller plus loin :

Comment devenir Bim Manager ?

La série podcast des professionnels du BIM.